«L’utilisation d’instruments légaux – particulièrement pénaux – ne ‹règle› pas les problèmes sociétaux mais peut tout au plus – (…) – limiter les symptômes apparaissant à l’extérieur. Lorsque la police ou les autorités pénales doivent devenir actives pour ‹combattre› des dérives sociales et sociétales, c’est qu’à un autre endroit quelque chose est allé de travers au niveau social et/ou politique. Celui qui ne veut pas seulement endiguer mais vraiment régler cela doit commencer là.» (Wohlers et Trunz, Causa Sport, 2011/8, p. 202)